Herman Wijns:  Décès


Réhabilitation

Le samedi matin 24 mai, fête de Notre Dame Aide des Chrétiens, honorée fortement par Herman, il se rend à la messe en honneur de Notre Dame.

Quand Herman rentre le soir de l'école il est très sale. Son manteau est ouvert et en dessous il cache quelque chose. Des pelures de pommes de terre, de la paille, et de la boue dépassent et il sent la fosse. Il est tout à fait déconcerté.

Il était passé par une poubelle où l'on avait jeté un vieux crucifix. Il ne pouvait pas le passer et retournait sur ses pas quand il entendait une voix: "Herman, pouquoi as-tu honte de moi?"

Alors, lui qui tenait tellement à la propreté, a sorti le crucifix de la poubelle et l'a porté à la maison. Il l'a bien nettoyé et après avoir insisté auprès de son père a reçu l'autorisation de le pendre dans sa chambre en réhabilitation.

Crucifix en réhabilitation

Crucifix en réhabilitation

plus de photos



Une chute catastrophique

Herman met ses vêtements du dimanche et accompagne sa maman chez le boucher. Hij gaat samen met de kinderen daar kijken naar de kuikentjes. Quand il aperçoit son bon copain, le voisin Willy, il saute sur le poulailler pour mieux le voir.

Les enfants du boucher essayent de pousser Herman de la niche, mais il se féfend. ils prennent un ballon cassé, le remplissent d'eau d'égouts et le dirige vers Herman qui essaye d'éviter l'eau sale aspergée en criant: 'attention, je porte mes vpetements du dimanche!", ce qui ne fait que doubler le plaisir des enfants et Herman tombe. Sa jambe gauche heurte le verre qui coupe le tendon et l'artère de son genou et lui fait perdre plein de sang.

En panique sa mère le prend dans ses bras et court vers le médecin le plus proche. Ce médecin est absent et elle doit courir très loin. Quand elle passe l'église Herman tourne la tête et dit plein de mélancolie: "Oh, mon église, ...mon église ... plus jamais je n'y entrerai."

Bien qu'il y a beaucoup de monde et malgré une longue rue d'attente au cinéma Astoria, personne ne vient à l'aide, sauf un officier allemand qui fait une ligature de l'ourlet de son manteau afin d'arrêter l'hémorragie. Il arrête un cycliste passant en demandant d'amener l'enfant chez le docteur.

l'église de Herman

Eglise St-Bartholomeus

plus de photos



A l'hôpital

Le docteur amène Herman, fort affaibli, et sa maman à l'hôpital où il est opéré. Il a beaucoup de douleur et doit passer la nuit à l'hôpital.

Il dit à ses parents qui le visitent le lendemain: "papa et maman je vous aime tant aussi que tous les gens, c'est ce que j'ai bien ressenti cette nuit. Il faut le leur dire." Un peu plus tard il demande: "Maman, est-ce que les Frères savent que je suis ici?" "Ne t'en fais pas de souci mon petit, je dirai aux Frères que tu sera absent pour quelques jours." "Maman, dites aux Frères que je ne reviendrai pas."

Dans le courant de la journée on décide de l'opérer une seconde fois. A la tombée du soir sa fièvre monte spectaculairement. Il a des sueurs froides. Le chirurgien ne peut plus rien faire. Herman marmotte les prières de ce dimanche.

Tout à coup il se dresse, le regard ficé sur quelque chose au dessus de son lit. D'abord anxieux, ensuite il tend ses bras et rit de toutes ses forces. L'infirmière lui demande s'il n'aimerait pas rentrer chez ses parents. "D'abord si, ma soeur, mais plus maintenant que j'ai vu Notre Dame, elle est si belle!"

Le lendemain Herman est très à l'aise. On administre le sacrément des malades. Le vicaire en lui soutenant la tête lui dit: "n'aye pas peur Herman, tu ira tout droit chez notre seigneur!" Herman ouvre les yeux et murmure: "In saecula saeculorum,..." et presque inaudible "Amen." Et il meurt plein de confiance en Dieu.

Il est 19h30 du soir, le 26 mai 1941.