Herman Wijns:  sa vie


Naissance

Le 29 juillet 1926 Jozef Wijns et Johanna Dens se marient. Un couple jeune et dynamique de familles très chrétiennes. Les premières années la famille prospère. Elle exploite une boucherie importante au Bredabaan à Merksem (Anvers) employant 7 membres de personnel.

Après 4 ans de mariage se réalise leur désir après un enfant. Le 15 mars 1931 Herman Ludovicus est né.

Le bonheur d'avoir des enfants ne facilite pas la vie quotidienne. La boucherie est florissante et il reste peu de temps pour dorloter le bébé. Le petit Herman pourtant se révèle un enfant de bonne santé, calme et pourtant animé. Le soir son petit tablier est toujours aussi propre que le matin.

Ainsi se poursuivent les jours heureux. Le bébé apprend à marcher et comme chaque enfant, découvre le monde bizarre des adultes.


>  plus sur le bambin Herman Wijns

Anekdote: netjes

Herman zit in zijn stoel een koek op te knabbelen. Zijn mond en vingers zijn helemaal besmeurd. Hij steekt zijn handen uit en slaakt kreetjes als om te zeggen: "Kijk toch eens hoe vuil ik ben."

Wanneer het ventje ziet dat niemand hem komt helpen, legt hij zijn hoofdje berustend op het tafeltje en dommelt in met beide handjes naast zijn hoofd, de besmeurde handpalmen naar boven gekeerd.

Slab en schort blijven vlekkeloos.

meer anekdotes kleutertijd



Un bambin gentil

A l'âge de trois ans, lors d'une promenade du dimanche, le petit Herman et son papa entrent à la chapelle de Notre Dame du Refuge . Il court vers la première rangée de chaises ou pendant des minutes il rest immobile à contempler. Zou O.L.Vrouw hem hier reeds onder haar bijzondere bescherming genomen hebben? Un évèque qui se trouve là le bénit et lui donne un image. La journée entière Herman ne parle que du monsieur l'évêque.

Le petit Herman témoigne d'une philanthropie et d'une charité pour les pauvres, bien au delà de son âge. Plus que chez d'autres enfants sa sincérité innocente sert d'exemple aux adultes qui le rencontrent. Il n'a que cinq ans lors de la rencontre avec la la gitane.

Des heures durant le bambin Herman istallé devant la porte du magasin sur sa petite chaise dit gentiment bonjour à tout le monde. Il connaît chaque client et sait qui a un chat ou un chien. Petit raconteur charmant et animé, les voisins aiment à l'amener se promener. Il est étonnant qu'à ces occasions il ne demande jamais rien et refuse même la limonade ou les sucreries qu'on veut lui offrir. Ce ne sont pourtant pas les instructions de ses parents.

Si le caractère d'Herman est très pieux c'est un enfant gai. Dans la menuiserie de son oncle Mon is se promène parmi les copeaux et de temps en temps se laisse tomber comme dans un lit de plumes, en riant aux éclats.


>  plus sur le bambin Herman Wijns

Anekdote: een beetje doof

Op zekere dag komt een preutse? dame de winkel binnen met haar poedel.

Vanop zijn stoeltje zegt Herman: "Dag madame", maar krijgt geen antwoord. Het kind herhaalt wat luider: "Dag madame", maar nog steeds zonder resultaat.

Denkt hij nu dat ze doof is? Hij springt in ieder geval van zijn stoel en trekt enkele keren aan haar handtas. Nu moet ze wel naar hem neerkijken. Voor de derde keer zegt hij: "Dag madame", "Ah... dag ventje".

Nu is hij tevreden en herneemt zijn plaats op zijn stoeltje.

meer anekdotes kleutertijd



A l'école - première communion

A l'âge de cinq ans il entre en première année à Saint-Eduoard. Il est très heureux et obtient de bons résultats.

En deuxième année et après beaucoup d'insistance, parce qu'il est trop jeune d'une année, il fait sa première communion. En entrant à la chapelle avec ses petits camarades d'école, il se sent comme au ciel. Toute la messe durant il est tout près de son grand ami Jésus.

Immédiatement après sa première communion son deuxième souhait se réalise quand un frère lui propose de devenir Croisé Eucharistique. Maintenant l'enfant communiera chaque jour, ce qui pour lui signifiean, un grand bonheur.


>  plus sur l'enfant Herman Wijns

Anekdote: groot geluk

Wanneer Herman zijn eerste Communie gedaan heeft en zijn mama hem die avond onder de dekens stopt, vraagt hij: "Moeke, mag ik morgen ook te Communie gaan?" "Ja, Herman, morgen en iedere dag als je dat verlangt." "O moeke, wat is dat toch een groot geluk!"

meer anekdotes schooltijd



A l'école - enfant de coeur

Agé de six ans, il y a un tournant dans la vie prospère de la famille d'Herman. Les années de crise d'avant guerre et ensuite la guerre en soi font que la famille jadis aisée se retrouve dans la pauvreté. Les soi-disant amis restent absents et souvent il y a de la famine. Het gezin moet alle familiejuwelen en zelfs de trouwring opofferen om Herman naar het Sint-Eduardusinstituut te kunnen laten school volgen. Het kind is zijn ouders daar enorm dankbaar voor, evenals God, omdat die dat mogelijk maakte.

Il existe plusieurs exemples de sa fidélité exceptionnelle à l'eucharistie et de sa sévérité envers soi-même tout aussi bien dans ses études que dans ses inconforts physiques. Plus que d'autres enfants, il prête attention aux pauvres et aux enfants dans le besoin et au plus haut degré pour le salut des gens. HIl a une confiance immense dans la protection de Dieu, même en temps de guerre.

De nouveau après tant d'insistances, il devient enfant de coeur à l'âge de neuf ans, un an trop tôt.


>  plus sur l'enfant Herman Wijns

Anekdote: opletten!

Hermans liefste spel is de mis doen. Als oom Mon op bezoek komt, is die misdienaar. Hij zit op zijn knieën met een belletje in de hand en Herman is gekleed in een rok van moeder en allerlei spullen aan, om u dood te lachen, zo vertellen zijn ouders.

Maar Herman wil dat het ernstig gaat. Wanneer oom vergeet te bellen, doet Herman hem teken, als wou hij zeggen: "Hoe kunt ge zo verstrooid zijn tijdens de mis."

meer anekdotes schooltijd



A l'école - Croisé eucharistique

Une température de moins 20°, ses pieds complètement ouverts, les rues dangereuses à cause de la guerre, rien ne l'arrête d'aller à la messe chaque jour.

Après un stage de trois ans il est formellement incorporé en tant que Croisé Eucharistique. Avec les sous qu'il avait gagnés en pliant des prospectus, il se fait photographier, la médaille d'honneur épinglée sur son manteau d'hiver.

Il incite à la prière, il prête attention aux enfants pauvres et dans le besoin, il essaye de bien faire, plein de confiance en Dieu. Le petit Herman témoigne d'une philanthropie et d'une charité pour les pauvres, bien au delà de son âge. Plus que chez d'autres enfants sa sincérité innocente sert d'exemple aux adultes qui le rencontrent. En grandissant les gens découvrent en Herman, à part sa nature joyeuse, un autre Herman qui les touche profondément.


>  plus sur l'enfant Herman Wijns

Anekdote: vertrouwen

De nachtrust wordt verstoord door het loeien van de sirenen. De eerste bommen vallen. Het huis davert op zijn grondvesten. De ruiten springen aan scherven. Papa schreeuwt: "Herman, gauw naar de kelder! Hoor of zie je dan niets!"

Herman gaat bovenop zijn bed staan, wijst naar het kruisbeeld en zegt rustig: "Vake, en Deze dan?" en kruipt terug onder de dekens.

meer anekdotes schooltijd